Expulsions de domicile – Saisies

Cher Keren Esther,

Voici notre situation : Nous avons été expulsés de notre maison il y a quelques mois et demeurons provisoirement dans un foyer temporaire. C’est un peu petit mais, D.ieu merci, nous faisons avec. Nous espérons trouver un logement permanent bientôt. Nous louons un Beth ‘Habad et, D.ieu merci malgré toute les épreuves et difficultés, nous n’avons stoppé aucune de nos activités dans le Beth Habad.

Nous avons six enfants (l’aîné a sept ans) et, D.ieu merci, l’école ON LINE du Chlou’him Office nous a accordé une bourse récemment pour nos deux aînés (de six et sept ans). Mon épouse assure l’éducation des autres à la maison.

Nous habitons dans une petite ville qui compte environ 1000 Juifs (90 % ont contracté des mariages mixtes) ; il n’y a pas d’autre présence orthodoxe, aucun centre communautaire ou Fédération: seulement notre Beth Habad. Le Chalia’h (et le Mikvé) les plus proches sont à six heures de distance. Au départ, nous étions surtout financés par des dons d’ailleurs (New York, Miami, Los Angeles etc.). Mais avec la crise financière, la plupart de nos donateurs des autres villes ont stoppé leurs contributions. Nous par venons à obtenir davantage d’argent maintenant localement (cela fait six ans que nous sommes là) mais c’est encore un combat tous les mois pour payer les factures.

Votre aide ainsi que celle de plusieurs autres donateurs nous ont littéralement sauvés financièrement durant une période très difficile (nous avons encore beaucoup de dettes et ne sommes pas encore stables financièrement mais au moins, nous voyons une lumière au bout du tunnel).

Nous vous souhaitons beaucoup de succès, et avec tous nos remerciements !